SNCF au féminin est un site de SNCF

Vu d’ailleurs : Maggie Vespa, une « femme normale » et libre !

Selon des téléspectateurs et quelques trolls en ligne, les pantalons de la journaliste de la journaliste Maggie Vespa lui donnent un « air bête », sa tenue n’est pas celle d’une « femme normale », elle ne se rend pas service en portant des vêtements colorés « ridicules » et elle ne fait pas bien son travail qui consiste à faire…

Publié le 20/09/2019 à 11:45

Selon des téléspectateurs et quelques trolls en ligne, les pantalons de la journaliste de la journaliste Maggie Vespa lui donnent un « air bête », sa tenue n’est pas celle d’une « femme normale », elle ne se rend pas service en portant des vêtements colorés « ridicules » et elle ne fait pas bien son travail qui consiste à faire passer des messages d’information si son accoutrement interpelle plus que ce qu’elle a à raconter.

Vous imaginez que Maggie Vespa prend l’antenne en déguisement de carnaval avec une coiffure multicolore en pétard ? Ça pourrait. Mais ce n’est pas le cas. Maggie Vespa est une journaliste au style plutôt classique. Mais certains spectateurs aimeraient bien qu’elle porte des robes, des hauts plus sexy, des lentilles de contact et au passage, qu’elle fasse un petit régime. What ? Si, si ! En 2019, une femme qualifiée, expérimentée (Vespa est à son poste depuis 9 ans) et bosseuse a encore droit à des remarques sur son apparence ; apparence qui l’empêcherait d’être impactante, quels que soient ses efforts par ailleurs pour être une grande professionnelle. Là où les choses ont changé, c’est qu’on ne se laisse plus faire !

Maggie Vespa s’est emparée des critiques sur sa tenue vestimentaire pour adresser en direct, le 9 septembre, en ouverture de son journal télévisé, un message de liberté « aux femmes, aux filles, à tout le monde » : « Il n’y a pas de bonne façon de s’habiller ou de se tenir pour une femme normale. Des centaines de personnes dénoncent la pression que l’on met sur les femmes, en particulier celles qui sont des personnages publics, à être l’incarnation de la beauté physique à chaque instant. Si nous ne répondons pas à ces critères, nous sommes perçues comme moins crédibles ou moins capables. Les hommes, eux, n’ont pas à s’en préoccuper, comme plusieurs de mes collègues masculins me l’ont fait remarquer. Habillez-vous comme vous voulez ! Si quelqu’un essaie de vous décrédibiliser, c’est son problème, pas le vôtre. » C’est une évidence, mais ça va mieux en le disant. Merci Maggie pour ce rappel d’un des fondamentaux de l’égalité : il n’y a pas de raison de se préoccuper davantage de l’apparence d’une femme que de celle d’un homme quand on est face à un·e pro qui fait juste son métier.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Mn8cUUFWvqA