SNCF au féminin est un site de SNCF

Vu D’ailleurs : la tribune de Jane Fonda pour le climat

« Il y a énormément de choses que l’on peut faire. On peut organiser des protestations, s’engager dans des actions de désobéissance civile, et aussi voir ce moment que nous vivons comme un instant extrêmement politique. »

Publié le 13/12/2019 à 8:45

Jane Fonda, 81 ans et plus de 6 décennies de militantisme derrière elle, prend aujourd’hui la tête du mouvement « Fire Drill Friday » pour l’environnement. Le 5 décembre, elle a publié dans le New York Times la tribune « Nous devons vivre comme s’il y avait une urgence climatique. Parce que c’est la vérité » au New York Times.

« L’été passé – pendant que les incendies ont détruit mon état, la Californie, et des jeunes comme Greta Thunberg nous ont rappelé que nous sommes la dernière génération capable de prévenir cette catastrophe globale inimaginable – j’ai décidé qu’il était temps pour moi d’en faire plus », écrit-elle « Il y a énormément de choses que l’on peut faire. On peut organiser des protestations, s’engager dans des actions de désobéissance civile, et aussi voir ce moment que nous vivons comme un instant extrêmement politique. »

 

L’article de Jane Fonda a provoqué beaucoup de réactions : seulement sur le site du New York Times, son texte a reçu 925 commentaires. Les vidéos de son projet « Fire Drill Friday » comptent des dizaines de milliers de vues.

Parmi les « demandes » du mouvement, il y a la création d’un « nouveau pacte vert », avec une transition de l’économie vers le 100% durable d’ici 2030 ; le respect des terres des populations indigènes et une « justice environnementale » qui protègerait les communautés les plus pauvres habitant dans des endroits hyper pollués.