SNCF au féminin est un site de SNCF

Vu d’ailleurs : La Finlande, championne de l’égalité ?

Dans le cadre d’une campagne de promotion des droits des filles, une jeune lycéenne a endossé le costume de Première ministre, l’espace d’une journée. Une initiative qui montre, une fois encore, que la Finlande est exemplaire en matière d’égalité ?

Publié le 09/11/2020 à 9:00

16 ans et déjà Première ministre… En Finlande, Aava Murto a pris symboliquement la place de l’actuelle cheffe du gouvernement, Sanna Marin, le temps d’une journée, le 7 octobre dernier, dans le cadre de la campagne #GirlsTakeOver (« Les filles prennent le pouvoir ») organisée par l’ONG Plan International.

Au cours de cette journée, l’adolescente, originaire de Vääsky, petite ville du sud de la Finlande, s’est adressé à plusieurs députés ainsi qu’au ministre du Développement et du Commerce extérieur. Selon elle, il reste encore « beaucoup à faire » pour aider les filles à apprendre, à décider et à diriger… Et pourtant, la Finlande fait figure de très bonne élève dans les classements internationaux en matière d’égalité femmes-hommes.

 

Dernière démonstration en date, l’arrivée à la tête du gouvernement, en décembre 2019, de Sanna Marin. À seulement 34 ans – ce qui fait d’elle la plus jeune cheffe de gouvernement en exercice de la planète –, cette sociale-démocrate dirige un pays où les femmes dominent la vie politique. En effet, son gouvernement est formé d’une coalition de cinq partis, tous dirigés par une femme, dont quatre sont âgées de moins de 35 ans.

Ce sont Katri Kulmuni, 32 ans, ministre de l’Économie, est patronne de l’alliance de gauche. Maria Ohisalo, 34 ans, ministre de l’Intérieur, est la leader du parti du centre. Li Andersson, 32 ans, ministre de l’Éducation dirige les écologistes. Et enfin, Anna-Maja Henriksson, 55 ans, ministre de la Justice est présidente du parti des Suédois de Finlande.

 

Voir autant de femmes leaders au gouvernement a entraîné un véritable engouement à travers le monde. Mais pour ce pays d’Europe du Nord qui a toujours été à l’avant-garde de la lutte politique pour l’égalité des genres, cela n’a rien de surprenant.  Comme l’a souligné Susan Hyttinen, chargée de mission à la Chambre de commerce franco-finlandaise « Ce n’est pas vraiment une surprise étant donné que la Finlande est l’un des pays qui a le plus d’égalité entre les sexes, c’était le premier pays au monde à accorder aux femmes le plein exercice de leurs droits politiques ».

 

Au petit jeu des comparaisons France-Finlande en matière d’égalité femmes-hommes, la Finlande semble sortir gagnante. Pour rappel, en 1906, la Finlande est le premier pays au monde à accorder aux femmes, à la fois le droit de vote et le droit de se porter candidates à une élection. Dès 1907, 19 femmes sont élues au Parlement. En France, il faudra attendre 1944 pour que le droit de vote leur soit accordé ! Une première femme fait son entrée au gouvernement en Finlande dès 1926. En France, Germaine Poinso-Chapuis sera la première femme à obtenir le titre de ministre en 1947. Le gouvernement finlandais a été dirigé par une femme en 2003, 2010 et l’est à nouveau depuis décembre 2019. En France, seule Édith Cresson a été Première ministre… en 1991.

 

Photo : @ SIPA