SNCF au féminin est un site de SNCF

Un mois d’Octobre sportif pour SNCF au Féminin – Bretagne

Le 27 Octobre prochain, aura lieu le premier coup de sifflet du célèbre Marathon Vert de Rennes.

Publié le 22/10/2019 à 15:47

 Un début de mois sportif pour SNCF au Féminin, qui a créé une équipe mixte qui se tiendra sur la ligne de départ du relais, à 10h30. Le réseau sera également représenté au départ de la Féminine d’Yves Rocher via la participation de certains membres.

Le mois d’Octobre fait souvent référence à un mois sportivement engagé pour des causes comme l’écologie, la solidarité ou encore la lutte contre le cancer du sein. Certaines de ces causes seront représentées le 27 Octobre prochain, lors de différentes courses organisées par le Marathon Vert :

« Née de la rencontre entre Daniel Jeulin, fondateur du Marathon Vert, et Jacques Rocher de la fondation Yves Rocher – Institut de France, cette ambition environnementale se traduit par l’association de la course à la plantation d’arbres. Sur les 5 épreuves proposées, chaque kilomètre parcouru s’inscrit dans cette démarche depuis 7 ans. Avec la Fondation Yves Rocher (1km parcouru = 1 arbre planté) sous l’égide de l’Institut de France. En 2018, 119 406 km ont été parcourus par les participants du Marathon Vert, soit 119 406 arbres plantés !  En 7 ans, les participants du Marathon Vert ont permis la plantation de 724 988 arbres, en Allemagne, en Inde, au Portugal et en France. »

A cette occasion, SNCF au Féminin a décidé de créer une équipe pour la course relais du Marathon Vert 2019. Un parcours d’environ 42 km en 5 étapes. Nous avons récolté quelques témoignages en amont du départ, afin de partager l’état d’esprit de certains membres de l’équipe relais.

  • Voici le témoignage de Christine M :

1. Pratiquez-vous un sport, si oui lequel ?

Je fais de la course à pied et de la natation, plus de la randonnée en été et du ski l’hiver.

2. Le sport tient-il une place importante dans votre vie ?

Sans le sport je deviens vite invivable et mes maux de dos reviennent.

3. Quelle est votre définition du sport ?

Le sport, c’est vivre dans son corps, sentir qu’il fonctionne, c’est partager avec les autres pratiquant.e.s des moments, des joies, des déceptions, des projets, c’est une occasion d’organiser de la convivialité

4. Quelle est votre expression favorite, pourquoi ?

    • “Seule la victoire est belle”
    • “L’important est de participer”
    • “Le sport est un dépassement de soi”

Aucune. Une partie du sport que je pratique est orientée compétition, et la victoire dans ce cas est celle qui rapproche un accomplissement d’un objectif que je me suis fixé à moi-même, donc peut-être la première dans ce sens-là. Il n’est pas question de victoire au sens propre, même si gagner arrive quelque fois et me procure un sentiment fort de confiance en moi. Le sport est pour moi vraiment une atteinte de mon objectif, toujours que je me suis fixé à moi-même et rarement face aux autres. La victoire, çà peut être aussi celle de quelqu’un.e qu’on a accompagné.e, ou la réussite d’une manifestation sportive qu’on a organisée. La notion de victoire est très large. Je ne ressens pas l’idée de dépassement. Si on y est arrivé c’est qu’on pouvait, peut-être qu’on n’en avait pas conscience mais on pouvait. Après bien sûr c’est important de participer, et certaines pratiques sont orientées sur ce plaisir-là, au-delà quelque fois c’est aussi la compétition pure.

5. Quel est votre regard sur la présence de la femme dans le sport ?

Il est très récent que les femmes soient autorisées à participer, les JO comme les championnats ont été très tardivement ouverts aux femmes, nous étions trop fragiles, notre féminité était en jeu… et je soupçonne les hommes d’avoir eu peur de nos performances… Aujourd’hui dans certains sports, les femmes jouent armes égales avec les hommes, lorsque c’est le mental qui est majeur, comme sur les ultra-trails où les femmes sont dans les 10 1ère de certaines courses. Aujourd’hui, le sport est clairement un enjeu de genre : il faut se battre pour que les villes créent les conditions pour que les filles utilisent les équipements sportifs mis à disposition (terrains de basket urbain par exemple), il faut se battre pour que les filles et les garçons soient réellement libres de pratiquer tous les sports, pour que les équipements soient mixtes (vestiaires, …). Et dans beaucoup de pays la religion sert d’excuse pour laisser les filles à l’extérieur du sport. Le sport est majeur pour le développement de la confiance en soi notamment, et les filles et les femmes ont particulièrement besoin de le développer, d’où l’importance d’une réflexion très large et du travail énorme qu’il reste à faire pour l’accès de toutes au sport dans tous ses états.

6. Pour quelles raisons vous êtes-vous inscrit.e à cette course Marathon Vert ?

Parce que c’est une superbe occasion de rencontrer des gens, un très beau moment de partage autour d’un objectif commun, qui peut être de performance pour les un.e.s, de participation pour les autres. C’est un grand moment de convivialité dans l’entreprise, occasion de connaître des personnes avec lesquelles éventuellement on ne travaille pas, au-delà des tubes dans lesquels on est tous et toutes cantonné.e.s.

A cette date, c’est également le départ pour La Féminine d’Yves Rocher, une course de 7.5 km, qui a vocation à lutter contre le cancer du sein. Parce que nous sommes tous et toutes concerné.es par ces causes, là aussi certains volontaires, faisant partie du réseau SNCF au Féminin, prendront le départ à 9h à Rennes.

  • Voici le témoignage de Eléonore.H, membre du réseau :

1. Pratiquez-vous un sport ? Lequel ?

Oui, je pratique l’équitation et la course à pied de temps en temps.

2. Le sport tient-il une place importante dans votre vie ?

Oui, il me permet de m’échapper et de me vider la tête après le travail ou les cours. Je trouve que le sport est un bon moyen de se détendre, de se dépasser, d’être fière de soi et de s’amuser égalment.

3. Quelle est votre définition du sport ?

Pour moi le sport doit avant tout permettre de décompresser et de s’amuser.

4. Quelle est votre expression favorite et pourquoi ?

« Le sport est le dépassement de soi. » car lorsque l’on se fixe un objectif, on se donne les moyens pour l’atteindre. Par moment c’est plus difficile et c’est là que le mental entre en jeu et donc le dépassement de soi. Une grande fierté peut nous envahir, c’est vraiment un sentiment extra.

5. Quel est votre regard sur la présence de la femme dans le sport ?

Je trouve qu’il se démocratise de plus en plus au niveau des médias mais n’est pas autant regardé que le sport masculin. Le travail est à continuer !

6. Pour quelles raisons vous êtes-vous inscrite à la Féminine d’Yves Rocher ?

Pour m’amuser avec mes amies, prendre du plaisir à travers l’ambiance de la course, voir cet élan de solidarité parmi les coureur.euses et c’est une première pour moi donc pourquoi pas commencer avec cette course. De plus, c’est avec fierté que je porterai les couleurs de SNCF au Féminin.