SNCF au féminin est un site de SNCF

Sylvie Rérolle, cheffe de la Transformation Technologie et Digital, SNCF Réseau

Sylvie Rérolle est aussi une des ambassadrices SNCF au Féminin. Le 25 mai dernier, elle a reçu la légion d’honneur. L’occasion de saluer le parcours d’une femme inspirante pour tou·te·s les femmes et les hommes de notre entreprise.

Publié le 27/08/2019 à 9:48

Ingénieure de formation, Sylvie Rérolle a rejoint SNCF dès ses débuts professionnels. La figure de son oncle, qui a fait carrière à la direction du matériel, l’inspire et lui donne un aperçu de toute la richesse de l’entreprise. Elle débute à la sûreté de fonctionnement du département signalisation, « formidable passe partout pour découvrir l’entreprise », dit-elle.  En 1998, elle est de l’aventure de la création de la direction de l’ingénierie. Plus tard, elle contribue à la création du Département Système de SNCF réseau.

Cette experte « rare et précieuse », comme la qualifie Patrick Jeantet dans son discours à l’occasion de la remise de la légion d’honneur, a à cœur de faire le pont entre le monde de l’ingénierie et les parties prenantes de l’entreprise. Elle déploie des trésors de pédagogie, de diplomatie et de sens de la négociation constructive dans des dossiers aussi sensibles que les Événements de Sécurité Remarquables ou des projets aussi ambitieux tels que la mise en service de LGV ou bien l’aboutissement du dispositif tram-train Nantes/Chateaubriand. Depuis 2015 la tête du département des Projets à la Direction Île de France, elle « excelle en tout et fait le grand schlem » dit Patrick Jeantet qui égrène ses succès : mise en service du Poste d’Aiguillage Informatisé de la Gare de Lyon, lancement d’un nouveau dispositif de supervision avec la ligne B du RER (CCR Parm), chantier de Montparnasse, Viaduc de Marly…

En 2018, dans le cadre de Nouvel R’, elle prend les rênes de la Transformation Technologie et Digital à la Direction générale industrielle et ingénierie. Une mission qu’elle embrasse avec ses compétences techniques, mais en en faisant aussi un enjeu de transformation culturelle de l’entreprise. Car « au-delà de l’ingénieure remarquable », c’est « une excellente manager », « attentive à ses collaborateurs », « empathique et à l’écoute », « toujours de bonne humeur, disponible », tenant une « attitude toujours positive. Orientée solutions non problèmes », qui « sait entretenir le moral des troupes » et permettre aux équipes de « se dépasser » félicite Patrick Jeantet. Rigoureuse et déterminée, elle sait « défendre pied à pied ses convictions avec douceur et fermeté ». Bref, un modèle d’assertivité tout en souplesse, en finesse et en intelligence relationnelle.

Des qualités idéales pour devenir ambassadrice SNCF au Féminin. Mission que cette alumni du Programme EVE accepte en 2019, s’étant libérée du complexe d’imposture que trop de femmes entretiennent et assumant désormais, outre son sentiment de légitimité personnelle, d’être un « rôle modèle » pour celles et ceux qui ont besoin de nourrir leur confiance… Notamment pour les femmes qui se projettent encore insuffisamment dans les métiers techniques. En femme pragmatique qui a contribué à amener près de 30% la féminisation des deux dernières directions où elle a exercé, elle entend agir sur tous les terrains, dans son quotidien professionnel, au sein du réseau, dans sa vie de femme, de mère et citoyenne pour une mixité porteuse de progrès pour le plus grand nombre.

Pour toutes ces raisons, nous pouvons être fier.e.s d’avoir au sein de SNCF au Féminin la première ambassadrice chevalière de la Légion d’honneur. Félicitations Sylvie !