SNCF au féminin est un site de SNCF

Sophia Save : de la communication culturelle à la direction de 13 gares

Sophia Save est directrice de la gare de Bordeaux et des 12 gares de la métropole. Quel parcours l’y a menée ?

Publié le 09/10/2018 à 0:00

Ce qu’on appelle un parcours « atypique ». A moins que ce ne soit celui d’une personne qui n’a jamais cessé de se « réinventer » en capitalisant sur ses acquis et en s’autorisant toutes les audaces. Portrait.

Diplômée d’un DUT marketing, Sophia Save débute sa carrière sur les chapeaux de roue, en prenant d’emblée des fonctions opérationnelles chez France Télécom. Elle veut bientôt confronter cette expérience du terrain aux concepts et théories et se lance dans la préparation du concours externe du CELSA. Réussite haut la main. La voilà de retour sur les bancs de l’école, pour un programme intensif de formation en un an (contre trois ans dans le cadre de la scolarité traditionnelle). De retour dans son entreprise, elle est en charge du rebranding de la marque Wanadoo au niveau européen… Mais celle qui a découvert en passant le CELSA que tout est possible pourvu que l’on ose et se donne les moyens, veut activer un projet qui l’anime depuis l’adolescence : travailler dans la culture. Elle enchaîne les missions pour l’Espace Marais, le Bataclan, des festivals de jeunes talents… La période est enthousiasmante et riche d’apprentissages : Sophia découvre « l’univers des très petites entreprises, il faut être très polyvalente, s’adapter et savoir sortir de son champ de compétences. »

Autant de qualités qui vont être déterminantes dans l’étape suivante de sa carrière : un poste de communicante dans une filiale de SNCF qui gère les parkings des gares. Elle avoue aujourd’hui qu’au départ, elle y va « en faisant un peu la grimace ». Mais les préjugés sur le secteur des transports tombent en quelques semaines, car l’humain est au centre, bien sûr, de toutes les problématiques de mobilité. Et la « maison » SNCF conquiert son cœur : les métiers y sont variés et les « occasions de s’y réinventer » sont hautement prometteuses. Elle va les saisir : chargée de com intermodalités, responsable de la com interne de la branche RH sur les sujets de qualité de vie au travail…

Maud Bailly, alors Directrice des Trains, la repère. La voilà propulsée directrice de la communication et cheffe de cabinet. L’aventure est exaltante, mais prend fin quand Maud Bailly est appelée à rejoindre les équipes du Premier ministre Manuel Valls. Le timing n’est pas mauvais : Sophia a justement envie de passer une nouvelle étape, dans sa vie personnelle cette fois-ci. Quitter Paris. SNCF lui propose un poste de responsable clientèle Intercités sur les lignes Bordeaux-Marseille et Bordeaux-Nantes.

Voilà 20 ans qu’elle est dans la com et le marketing ! Le temps est passé vite, certes, mais il est l’heure d’imaginer la suite en s’ouvrant à d’autres horizons métiers. Et pourquoi ne pas prendre la tête d’une gare ? Elle ne coche « à peu près aucune des cases qui étaient demandées ». Mais cette membre active SNCF au Féminin a acquis un solide sens de l’audace au cours des ateliers de développement professionnel du réseau et bien retenu que « ce n’est pas parce que l’on ne remplit pas toutes les conditions qu’il ne faut pas oser ». Elle est face à 12 concurrent·e·s, a priori plus capé·e·s pour le job. Mais c’est elle qui remporte la mise, en faisant valoir son potentiel, sa vision d’ensemble et ses idées nouvelles.

Depuis janvier 2018, elle est donc directrice de la gare de Bordeaux et des 12 gares de la métropole. Où elle affirme un style de leadership simple et humble et fait de son agilité et de son esprit de synthèse acquis durant sa première carrière de communicante, les cartes maîtresses de son management.

Le 25 septembre 2018, elle témoignait de son parcours devant l’assemblée du forum Elle Active de Bordeaux, sur le thème « se réinventer ». A celles et ceux qui veulent, comme elle l’a fait, donner de nouveaux horizons à son parcours, elle a conseillé de « s’inspirer et de bien s’entourer », portant l’accent sur la force d’un réseau mixité tel que SNCF au Féminin, pour prendre confiance en soi dans un environnement aussi bienveillant que challengeant.