SNCF au féminin est un site de SNCF

En lice pour les trophées des Femmes de l’Industrie 2019 ! #2 : Justine Ly

Justine Ly est Directrice de programme Transformation SI Voyageurs au sein de SNCF Mobilités. Avec deux autres femmes de SNCF, elle est en compétition pour les Trophées des femmes de l’Industrie. Elle concourt dans la catégorie « Femme du Numérique » qui récompense une femme « geek » ayant contribué à transformer durablement son organisation. Portrait.

Publié le 19/09/2019 à 9:00

Système d’information et Sciences de la terre : tels sont les deux piliers de la formation initiale de Justine Ly, qui dès, son entrée chez SNCF en 2000, complète son bagage en informatique et géomatique avec une formation en comptabilité générale et normes comptables IAS/IFRS. La voilà donc d’emblée en charge de la refonte des systèmes d’information financière de l’entreprise.

 

Mais quand on entre chez SNCF, vient toujours un moment où l’on est appelé·e par le cœur de métier : l’exploitation ferroviaire. Justine Ly suit la formation de l’exploitant ferroviaire en 2008 et prend un poste de Dirigeante d’Unité Opérationnelle sur la ligne H. Sous sa responsabilité : 32 gares, 240 agents et des milliers de voyageurs à satisfaire. Le management opérationnel est une révélation pour celle qui, « pour la première fois de [sa] carrière encadre des équipes qui maîtrisent mieux les gestes techniques » qu’elle-même : « il faut savoir embarquer, donner du sens pour que chacun·e, au quotidien, soit engagé·e et performant·e, malgré les difficultés rencontrées ». Elle mise sur une posture humble pour fédérer : « souci d’exemplarité, alliance de la performance et de la méthode, le tout adossé à des valeurs qui mettent l’humain au cœur du dispositif ».

 

La démarche Excellence Opérationnelle lancée en 2010 semble faite pour cette femme rigoureuse et pragmatique, incessamment désireuse d’apprendre et de progresser, résolument orientée résultats. Elle inaugure un des quatre postes Directeur Qualité proposés pour décliner cette démarche au sein de Voyages SNCF. Un beau tremplin pour prendre la tête, en 2014, du département de gestion opérationnelle de Voyages SNCF. « Ce fut l’expérience la plus riche », dit-elle : « mettre en place de nouveaux process métiers, construire de nouveaux outils en pilotant le programme Supervision du voyage, être en responsabilité de l’équipe nationale de gestion de crise etc. » A ces fonctions, Justine Ly prend conscience de l’urgence de réformer le système d’information voyageur, pour le rendre plus cohérent, plus concret, plus réactif, en phase avec les besoins des clients du XXIe siècle.

 

Dont acte : nommée Directrice du programme de transformation des SI de l’information voyageur, elle met ses compétences au service du programme FIRST piloté par Benjamin Huteau. Pour atteindre un objectif aussi ambitieux dans sa réalisation qu’il est simple dans son expression (« Chaque client bien informé »), il va falloir faire évoluer une trentaine d’applications. 200 personnes sont mobilisées pour relever le défi et 14 mois plus tard, c’est gagné :

  • octobre 2018, tous les médias digitaux de l’information voyageurs s’alimentent à une même source pour assurer leur cohérence,
  • dans la nuit du 2 au 3 avril 2019 les centres opérationnels Voyages TER et IC basculent dans le nouveau système temps réel de production d’information voyageurs plus réactif, plus précis et plus fiable. Un système qui fait désormais figure de modèle dans le groupe. Autant que la « recette » appliquée par Justine Ly fait école : intelligence collective, méthodes lean, structuration du programme anticipant systématiquement les impacts techniques et les impacts métiers.

 

Benjamin Huteau, qui parraine la candidature de Justine Ly aux Trophées des Femmes de l’Économie ne cache pas l’admiration que lui inspire son leadership : « Je l’ai vue pendant un an et demi prendre le sujet à bras le corps, mettre en place un pilotage d’ensemble extrêmement précis et rigoureux, décider et assumer, ne pas hésiter à prendre des risques. Elle était reconnue comme légitime par les 200 personnes impliquées dans le projet. » Il a su qu’il avait fait le bon choix en la missionnant elle, plutôt que quiconque d’autre, « le jour du premier séminaire qui rassemblait ces 200 acteurs. Du haut de son mètre cinquante, elle était vue par tous comme une vraie leader. Tous ont cru en son projet et son énorme engagement a suscité le leur ». Et de conclure : « Elle fait partie des gens qui ont de l’impact, qui savent porter des transformations très importantes et que l’ampleur des défis n’effraie pas. En un mot, Justine est une grande directrice de projet ».