SNCF au féminin est un site de SNCF

Nos métiers n’ont pas de sexe ! – #5 : Conducteur/conductrice

Notre entreprise propose une immense variété de métiers. Tous ces métiers sont ouverts aux femmes comme aux hommes.

Publié le 17/10/2019 à 23:03

Tous ces métiers ont à gagner à la mixité, parce que, comme de nombreuses études l’ont démontré, la diversité des profils est un levier de performance : meilleure compréhension des parties prenantes (usager·e·s, partenaires…), renforcement de la qualité de vie au travail (ergonomie, fonctionnement du collectif…), partage d’expériences favorable à l’évolution des pratiques et à l’innovation…

Hélas, à l’échelle de l’économie française, les femmes se concentrent sur moins de 20% des métiers existants. La mixité des métiers se heurte au fait que de trop nombreuses femmes ne se projettent pas dans certaines fonctions… Il est temps que ça change ! Il est temps que les femmes osent investir certains milieux réputés masculins, pour y trouver les voies de leur épanouissement… Et peut-être de leur réinvention professionnelle.

Pour vous donner une meilleure vision de la variété des métiers de notre entreprise, votre plateforme SNCF au Féminin vous propose une série spéciale… Après les métiers de la SUGE et ceux de la SI, de l’aiguillage et des horairistes, zoom sur le métier de conducteur/conductrice.

 

Mission : amener des voyageurs et marchandises à destination en toute sécurité

Conducteur/conductrice, c’est l’un des métiers les plus prestigieux du secteur des transports, au cœur de la raison-même de l’entreprise : transporter des personnes et des biens au rythme des besoins de l’économie et de la société.

Le/la conducteur/conductrice a un objectif clair : réaliser cette mission en garantissant la sécurité et la qualité de service.

Pour cela, il est en relation au quotidien et sur le terrain, avec une multitude de parties prenantes. A son poste de conduite, elle/il exerce à la fois un métier technique (qui s’apprend, comme tous les savoir-faire) et une fonction relationnelle fondamentale appelant de bonnes soft skills (qui s’apprennent aussi, comme tous les champs du savoir-être).

 

Êtes-vous fait·e pour ce métier ?

Vous voulez faire un métier de passion

Conduire un train permet de voir le monde sous un angle que très peu de personnes ont la chance de connaître. Vous fendez des paysages ruraux et urbains par toutes saisons, à différentes heures de la journée. Vous croiserez des « spotters », passionnés du ferroviaire qui attendent avec impatience le passage des trains pour les photographier ou simplement observer la magie. Car oui, la conduite est un métier fascinant, passionnant pour celles et ceux qui l’exercent, très désirable pour celles et ceux qui n’en sont pas (encore !)

Vous avez le sens du service et de l’intérêt général ? Vous êtes orienté·e clients et vous avez le sens des responsabilités. Vous aimez accomplir une mission de A à Z en mettant tout en œuvre pour la satisfaction globale des voyageurs et/ou des affréteurs. Vous aimez l’action mais vous n’y sacrifiez jamais votre vigilance.

Vous êtes autonome tout en aimant travailler en équipe ? Vous avez VOTRE place au poste de conduite. Vous préparez le départ avec l’ensemble des acteurs de la sécurité, de la ponctualité, de l’entretien, de la vie à bord ; vous interagissez avec eux tout au long du parcours et pouvez être en situation d’effectuer des dépannages de base ; vous assurez la « fermeture » du voyage une fois la rame à destination… En attendant le prochain départ !

Comment faire pour devenir conducteur/conductrice ?

Le métier de conducteur/conductrice est ouvert à toute personne titulaire du BAC, d’un BEP/CAP dans les spécialités électrique/électrotechnique ou d’un CFEPS/CFES. Si votre candidature est retenue, vous suivrez une formation rémunérée de 12 mois alternant cours théorique (dont certains peuvent être suivis et validés à distance, grâce au MOOC Destinations Conduite) et stages pratiques. A l’issue de ce parcours, vous recevez un diplôme vous habilitant à conduire les trains… Puis, tout au long de votre période d’activité de conducteur/conductrice, vous recevez des formations professionnelles vous permettant de vous former aux évolutions techniques, mais aussi aux « soft skills ».

 

Quelle place des femmes dans ce métier ?

Le métier de conducteur/conductrice compte hélas trop peu de femmes : moins de 5%. C’est dommage car SNCF croit aux vertus de la mixité dans TOUS les métiers. Il n’y a pas de raison pour que celui-ci soit en reste ! D’aucun·e·s invoquent les horaires décalés pour expliquer la rareté des femmes en cabine de conduite. Mais se pose-t-on la même question pour les contrôleurs/contrôleuses qui sont aussi à bord des trains aux jours et aux horaires où ils circulent ? Les femmes sont évidemment aussi capables que les hommes d’exercer ce passionnant métier, et elles s’y épanouissent comme en témoignent Solange, Anabelle et Virginie dans cette vidéo.

 

Si ce métier vous intéresse, vous pouvez contacter un ambassadeur/une ambassadrice qui vous en dira plus sur ses missions, son travail au quotidien, l’ambiance dans les équipes, les satisfactions qu’il tire de sa vie professionnelle. Vous pouvez ensuite postuler via le site Emploi SNCF ou en contactant votre gestionnaire RH.

Pour en savoir plus retrouvez notre article sur la deuxième Convention Traction qui a réunit ces femmes pour qu’elles partagent ensemble leurs témoignages.