SNCF au féminin est un site de SNCF

Le chiffre du mois : près de 90 % des hommes et des femmes dans le monde ont des préjugés… envers les femmes

Les hommes font-ils de meilleurs dirigeants politiques ou d’entreprises que les femmes ? Devraient-ils être prioritaires sur le marché de l’emploi lorsque les offres sont rares ? Aller à l’université est-il plus important pour un homme que pour une femme ?

Publié le 25/05/2020 à 9:00

À ces questions, malgré des décennies de progrès pour combler l’écart entre les hommes et les femmes en matière d’égalité, neuf personnes sur dix dans le monde – femmes comprises – répondent oui au moins une fois !

 

Ce sont les conclusions de l’étude du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) publiée en mars dernier, établie sur une base de données provenant de 75 pays représentant plus de 80 % de la population mondiale.

 

La proportion de préjugés est la plus forte au Pakistan (99,81 %), devant le Qatar (99,73 %) et le Nigeria (99,73 %). En France, plus d’une personne sur deux (56 %) nourrit au moins un préjugé sexiste. L’Andorre (27,01 %), la Suède (30,01 %) et les Pays-Bas (39,75 %) font figurent de bons élèves

 

L’étude révèle ainsi qu’environ la moitié des hommes et des femmes dans le monde estiment que les hommes font de meilleurs dirigeants politiques tandis que 40 % pensent qu’ils sont de meilleurs dirigeants d’entreprises et qu’ils devraient être prioritaires lorsque les emplois sont rares. La statistique la plus glaçante de l’étude étant les 28 % de répondants qui pensent normal qu’un homme batte sa femme.