SNCF au féminin est un site de SNCF

Le chiffre : 7 dirigeant.e.s engagé.e.s pour la mixité

7 dirigeant.e.s, dont Jean-Pierre Farandou, Président-Directeur général du Groupe SNCF, appellent à étendre la loi sur une contrainte de mixité dans les conseils d’administrations.

Publié le 09/02/2021 à 9:00

Dans une tribune publiée le 27 janvier 2021 dans Le Monde, Jean-Pierre Farandou ainsi que 6 dirigeant.e.s française.s engagé.e.s dans l’Observatoire de la Mixité, renouvellent leur engagement pour la mixité femmes-hommes et appellent à mettre en place des objectifs chiffrés pour la parité des genres au sein des comités exécutifs.

 

Une représentation plus équilibrée

Il y a dix ans, la loi Copé-Zimmermann relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et des conseils de surveillance entrait en vigueur. Son principal objectif était d’augmenter la part des femmes dans ces instances de gouvernance.

Dix ans après, le défi a été relevé et cette loi fait l’unanimité. La France est désormais leader mondial de la mixité dans les conseils d’administration, avec 46 % de femmes au sein des entreprises du CAC 40, alors qu’elles n’étaient de 20,8 % en 2011.

 

En revanche, les comités exécutifs des entreprises du CAC 40, qui assurent le pilotage et la direction de l’entreprise au quotidien, n’accueillent aujourd’hui que 22 % de femmes en leur sein. Constatant que l’exemplarité et les budget mixité ne suffisent plus, les dirigeant.e.s réunis au sein de l’Observatoire de la Mixité appellent à étendre la loi Copé-Zimmerman aux comités exécutifs.

 

Un objectif de 40 %

Il s’agirait d’atteindre, par palier, un objectif d’au moins 40 % de cadres dirigeants d’un genre, en laissant un peu de temps aux entreprises pour se constituer un réservoir de talents féminins, accentuer la mixité des équipes et continuer à transformer les politiques et les processus RH.

Ces dirigeant.e.s, Jean-Pierre Farandou en tête, sont convaincus que l’engagement personnel et l’action des dirigeant.e.s sont des leviers qui permettront, en plus de ces objectifs, de faire bouger les choses.