SNCF au féminin est un site de SNCF

Convention Materi’elles 2019 : Au sport comme au travail, toujours passionnées !

L’ambassade Materi’Elles de SNCF au Féminin organisait ce jeudi 28 novembre sa Convention 2019 sur le thème « Au sport comme au travail : des passionnées ! ».

Publié le 11/12/2019 à 9:00

Cette 7ème édition consécutive, a ainsi permis de transmettre les valeurs partagées avec le sport et de déceler les discriminations que l’on peut rencontrer dans ces activités ainsi qu’au travail.

Francesca Aceto était au rendez-vous, aux côtés des ambassadrices de Matéri’elles : Imane Idri, Responsable Sécurité Qualité ; Ophélie Lapier, Chargé d’études de Maintenance ; Beya Agneray, Chef de Projet ONTIME ; Perrine Jourdan, Responsable BE Systèmes & Electrotechnique ; Christine Raynard, Assistante Ressources Humaines.

La Présidente du réseau a profité de l’événement pour présenter les bonnes performances de SNCF au Féminin : depuis le printemps 2017, le réseau s’est agrandi de 3 000 membres. « C’est juste gigantesque », a-t-elle célébré, en saluant tou·te·s celles et ceux qui œuvrent au quotidien au dynamisme et à l’attractivité de SNCF au Féminin. Elle a également encouragé les initiatives comme celle-ci « Chez SNCF au Féminin, nous sommes très engagées, nous ne lâchons rien. Il faut continuer d’avoir le courage de libérer la parole. Ce n’est pas facile, surtout lorsque l’on est dans un collectif où les femmes sont en minorité, mais si nous ne le faisons pas pour nous, il faut le faire pour les autres. »

Une table ronde a ensuite réuni quatre collaboratrices du Matériel pour évoquer les bonnes pratiques sportives qui aident à se sentir mieux au quotidien et à s’épanouir au travail. Selon Isabelle Prosper Celeste, responsable sécurité au Technicentre Atlantique et joguese, « le sport apporte énormément de choses. Cela fait un “boost” à l’estime de soi. Surtout pour moi, qui ait commencé à 48 ans ».

Pour Sarah Gasser, ingénieure d’essais acoustique & vibration à l’AEF et quasi professionnelle de badminton, le sport apprend à vivre en communauté : « Jouer en équipe demande beaucoup de respect envers les autres. On se respecte et on se motive, c’est un peu comme dans la vie professionnelle ».

 

Toujours dans cette thématique, l’ancienne footballeuse Mélissa Plaza, autrice du livre Pas pour les filles, a livré l’émouvant récit de son expérience de femme dans un sport majoritairement masculin. Egalement spécialisée dans les études de genre, son intervention a permis au public de mieux appréhender le sujet des stéréotypes et a aussi provoqué pas mal de moments de fous rires.

Après ces temps d’inspiration, place à la respiration ! Deux ateliers ont été proposés aux participant·e·s de la Convention : l’un sur la pratique de Yoga, l’autre sur des méthodes pour se détendre et en finir avec le stress.

 

Pour la conclusion, Xavier Ouin, Directeur Général du Matériel, a félicité cette initiative « Cette journée et le réseau Materi’elles sont tout particulièrement importants car ils contribuent à faire changer la culture sur l’égalité femmes/hommes au sein du métier Matériel. C’est un sujet lourd qui prend du temps mais le réseau commence à rayonner dans la plupart de nos établissements ».

Il a pu également présenter les chiffres sur la féminisation du secteur et a proposé des mesures pour augmenter le taux de femmes dans le domaine.

« Sur l’ensemble du métier Matériel, avec plus de 21.000 agent·e·s, nous sommes à 8,2% de femmes. Pour augmenter ce taux, il faut davantage se donner des objectifs en termes de recrutement. Quand il y a des postes à pourvoir, il faut que l’on pousse le curseur », a-t-il affirmé, avant d’enfiler le gilet de sécurité marqué aux couleurs de SNCF au Féminin, « un cadeau de Francesca » !