SNCF au féminin est un site de SNCF

Atelier de Story Telling

Le 11 Octobre dernier, nous étions 13 membres de SNCF au Féminin à participer à l’atelier de Story Telling, orchestré par Karine Siegler.

Publié le 22/10/2019 à 15:58

L’intitulé de cet atelier englobait surtout l’art et la manière de se présenter, de se valoriser, mais sans se vanter. Une nuance et une subtilité importante qu’il faut savoir prendre en compte, lorsque l’on souhaite se développer dans son univers professionnel.

Durant cet atelier nous avons eu quelques clés concernant l’interprétation de nous-même mais aussi d’autrui lorsque l’on prend la parole dans un contexte de valorisation. Nous avons également décelé quelques problématiques qui peuvent nous freiner lors de cette valorisation, que ce soit pour une prise de poste, lors d’un déjeuner réseau, ou encore pour informer ses collaborateurs du travail que nous réalisons. Il est parfois difficile pour chacun de trouver le bon moment, les bons mots mais aussi la bonne technique de présentation, c’est pourquoi nous avons testé lors d’une mise en situation la technique du Story Telling.

En effet, pour maintenir de bonnes relations de travail, il est parfois utile de savoir présenter son travail, ses missions, partager et transmettre. Il est donc primordial de savoir valoriser son travail et sa personne, mais sans se vanter. L’atelier portait donc sur la différence entre les deux notions, comment les appréhender et trouver le discours qui va mettre en avant la personne.

Se valoriser c’est parler de soi positivement et donner envie aux autres d’aller plus loin dans la conversation “.

Pour s’aider, on peut se demander quel est le message que l’on souhaite transmettre. Est ce que l’on a envie d’avoir de la reconnaissance, de créer du lien, de gérer sa carrière… Une fois le message défini il suffit de le présenter avec la technique du story telling, à savoir, raconter une histoire autour du sujet de conversation.

La notion de story telling est particulière étant donné qu’elle amène à limiter ses croyances limitantes et ses peurs, comme la peur de l’échec, les interprétations, le poids des valeurs éducatives et le jugement sur sa personnalité.

Durant cet atelier nous avons exercé chacun.e de notre côté, puis nous avons mis en pratique l’art du story telling à travers un sujet de notre choix, que nous avons présenté à notre binôme. Un exercice parfois difficile pour quelques personnes, plus fluide pour d’autres. Mais la bienveillance a fait avancer le groupe avec une énergie positive et chacun.e a pu par la suite évoquer les difficultés qu’il ou elle a rencontré lors de l’exercice et comment, à travers les conseils de la coach mais aussi du groupe, la personne pourrait s’améliorer.

Une matinée pleine de bienveillance, d’échanges, de conseils et d’apprentissage autour de la notion du Story Telling.