SNCF au féminin est un site de SNCF

5 conférences en ligne à regarder pour muscler sa culture de l’égalité

Vous avez envie de renforcer votre culture de l’égalité femmes/hommes ? Il existe une multitude de ressources sur le web. Nous vous avons d’ailleurs concocté une petite sélection des meilleures conférences en ligne à regarder et à partager.

Publié le 13/01/2020 à 9:28

1. Pour ne plus douter de l’importance d’accélérer le projet d’égalité : « Pourquoi l’égalité est bonne pour tous – y compris pour les hommes » par Michael Kimmel

https://www.ted.com/talks/michael_kimmel_why_gender_equality_is_good_for_everyone_men_included?language=fr

Michael Kimmel est sociologue, spécialisé dans les études de genre. Porte-parole d’une ONG qui rassemble des hommes en lutte contre le sexisme, les inégalités et violences faites aux femmes, on lui doit plusieurs ouvrages sur la « masculinité toxique », ce modèle traditionnel de virilité qui fait autant de tort aux femmes qu’aux hommes.

Pour aller plus loin : notre interview d’Olivia Gazalé, autrice de Le mythe de la virilité – Un piège pour les deux sexes.

 

 

2. Pour prendre des décisions en toute liberté, sans se laisser (trop) influencer par les préjugés de la société : « Vivons en paix avec nos stéréotypes » par Patrick Scharnitzky

https://www.youtube.com/watch?v=cCw_pLV6_2Q

Patrick Scharnitzky est psychosociologue, expert des stéréotypes et consultant en diversité. Il explique que les stéréotypes (de genre, entre autres) ne sont pas toujours négatifs (ils peuvent même être en apparence flatteurs) mais qu’ils nous piègent dans des systèmes de pensée fermés et nous empêchent de décider par nous-mêmes. Il y a cependant une bonne nouvelle : les dernières recherches en neurosciences montrent que l’on peut empêcher nos stéréotypes de se transformer en biais décisionnels… Et reprendre donc notre libre arbitre !

Pour aller plus loin : notre fiche « l’essentiel sur les stéréotypes et les biais décisionnels »

 

3. Pour ne plus jamais laisser dire que conducteur, c’est pour les garçons et caissière pour les filles : « le défi de la mixité des formations et métiers » par Françoise Vouillot

https://www.lairedu.fr/media/video/conference/la-mixite-des-formations-et-des-metiers-un-defi-pour-lorientation-et-legalite-fillesgarcons/

Françoise Vouillot est enseignante-chercheuse en psychologie de la formation. Ses travaux portent sur les effets des politiques d’éducation sur les choix d’orientation professionnelle. Elle explique que l’école et la famille ne sont pas les seuls espaces de formation des esprits des enfants et que toute la société a son rôle à jouer pour élargir au maximum l’horizon des possibles pour chaque enfant.

Pour aller plus loin : notre interview de Frédéric Bardeau, fondateur de Simplon.co

 

4. Pour comprendre qu’il faut lutter contre toutes les discriminations en même temps : « De l’urgence de l’intersectionnalité » par Kimberlé Crenshaw

https://www.ted.com/talks/kimberle_crenshaw_the_urgency_of_intersectionality?language=fr

L’universitaire Kimberlé Crenshaw a forgé le terme d’intersectionnalité pour désigner la condition des personnes qui font l’objet de discriminations multiples en raison de différents marqueurs de leur identité. Par exemple : être une femme noire, ce n’est pas la même condition qu’être un homme noir ni qu’être une femme blanche. Pourtant, pendant longtemps, le mouvement des droits civiques s’est trop peu préoccupé des femmes en même temps que le féminisme s’est trop peu intéressé aux femmes racisées. Il faut désormais sortir de la « concurrence des luttes » pour atteindre l’égalité entre tous les individus.

Pour aller plus loin : notre page culture sur le roman Americanah de Chimamanda Ngozie Adichie

 

5. Pour oser faire ses libres choix : « Désolé, ma puce, ça n’existe pas pour les filles » par Mélissa Plaza

https://www.youtube.com/watch?v=waLiGPnNS9E

Ancienne footballeuse professionnelle et première personne de sa discipline à avoir obtenu un doctorat, Mélissa Plaza est psychosociologue du sport. Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu la chance d’assister à sa conférence à bord du Train SNCF au Féminin ou lors des conventions Traction et Matéri’Elles, voici son TedTalk : elle revient sur son parcours, les obstacles qu’elle a dû franchir pour faire accepter à son entourage qu’une fille peut faire du foot et évoque les effets des stéréotypes sur la confiance en soi et la liberté de se choisir un métier, des passions, des loisirs…

Pour aller plus loin : notre fiche « l’essentiel à savoir sur le sexisme du quotidien »